A NATIONAL STUDIO PROJECT | UN PROJET NATIONAL D'ATELIERS
Université de Montréal
Nicole Valois, Professor of Landscape Architecture

ÉCOLE D'URBANISME ET D'ARCHITECTURE DE PAYSAGE
FACULTÉ D'AMÉNAGEMENT

ATELIER APA 6507 | MLA PREPARATORY STUDIO 1

ATELIER PROCESSUS DE PROJET ET MÉTHODES DE DESIGN

WINTER 2020

STUDIO BRIEF

Dans la foulée, au cours des années 1980 à Montréal, le Canadien Pacifique (C.P.) abandonne la gare de triage située dans le Mile-End, près du secteur des industries du textile. N'ayant plus de fonction attitrée, la végétation reprend peu à peu ses droits sur le site désaffecté. L’espace est alors fréquenté par la population locale, qui le vit comme un lieu de liberté, de créativité et d'opportunités. On le nommera : le Champ des Possibles.

 

L'atelier APA 6507 proposait aux étudiants de réfléchir au réaménagement de cette ancienne cour ferroviaire et des terrains bordant la voie ferrée. Si l'abandon n'a été qu'une longue transition sur quarante ans, le site à l'étude approche aujourd'hui un autre cycle de transformation, en gardant toutefois les qualités forgées par le « temps de l'abandon : infiltration d'une végétation résiliente, appropriation informelle, événements non-programmées, etc. Le Champ des Possibles est aujourd'hui reconnu pour ces qualités et ii bénéficie d'une structure de cogestion unique à Montréal. Sa biodiversité est documentée et protégée; une foule d'activités s'y déroule, lesquelles débordent le long de la voie ferrée sur les espaces ouverts qui’ étendant sur deux kilomètres. Le site conserve une « esthétique abandonnée » qui lui confère son caractère particulier. La question s'est alors posée dans le cadre du projet d'atelier: comment aménager un site fréquenté et apprécié au cœur d'un quartier en pleine ébullition tout en conservant l'esprit de liberté et de laisser-aller propre aux espaces abandonnés?

During the 1980s in Montreal, the Canadian Pacific (C.P.) abandoned its marshalling yard located in the Mile End near the industrial textile district. Now devoid of an appointed function, vegetation gradually reclaims the disused site. It is frequented by the local population and adopted as a place of freedom, creativity, and opportunities. It is given the name: le Champ des Possibles (The Field of the Possibles).   

 

The APA 6507 Workshop students were offered the chance to rethink the design of the ex-marshalling yard and the lots bordering the railway. If the abandonment was but a forty-year-long transition, the study site is currently approaching a new transformation cycle, all while retaining the qualities forged by the abandoned years: the arrival of resilient vegetation, the informal appropriation of the site, non-programmed events, etc. Today, the Champ des Possibles is known for these qualities and benefits from a unique co-management structure, the only one of its kind in the city. Its biodiversity is documented and protected, and it hosts a myriad of activities, which overflow into the two-kilometre spread of open spaces along the rail tracks. The site also retains its “abandoned aesthetic”, which confers its distinctive character. Hence, the question being asked as part of the workshop project is: how to plan a much loved and frequented site, situated at the heart of a vibrant neighbourhood, all while retaining the spirit of freedom specific to abandoned spaces?

 
STUDENT WORK